Démarche artistique

Cheminement

Je suis issu des années 'argentiques' où la diapositive me fascinait par l'idée du 'juste à développer' (pas de tirage papier) avec les fortes contraintes qui en résultait.
A un moment, j'ai eu très envie de capter le mouvement, la 'présence' d'une personne dans un rôle (mais sans aller dans le domaine de la vidéo ni du cinéma) car depuis très longtemps les notions de : Vie, Conscience, Temps, Espace, Matière, Mouvement, Energie, Dimension, Esprit, me fascinent et me questionnent sur leur nature profonde. Pour la plupart la science les explique ou les décrit en détails et en profondeur à l'aide de mathématiques et de théories mais elle ne dit rien sur ce qu'ils sont en eux-même (ce n'est pas sont rôle non plus). Différentes philosophies, religions et métaphysiques tentent d'approcher cette nature profonde mais aucun consensus ne se détachent. 
Spirituellement, je me compose une vision de ces notions en partant de ma foi chrétienne et en y intégrant, du mieux possible, des aspects d'autres grandes religions afin de me constituer une pensée cohérente à mon niveau.

J'approche donc ces notions, à l'instar des mythologies mais sans cultes rendus, en leurs donnant corps à l'aide de personnages imaginaires qui ont différentes fonctions derrière le réel. (Tout cela fera l'objet de développement sur un site spécifique dédié aux personnes qui collaborent avec moi)

Il m'est venu l'idée de créer des histoires en photos en associant : mise en scène, guidage de modèle et montages photos où la création débute dès le choix des tenues et accessoires, du lieu en tenant compte de la modèle, de la météo, du temps imparti, du nombre de personnages à jouer lors d'une même séance.

Processus créatif

Lors de la prise de vues :

- La composition, mise en scène, exposition doivent être réalisés lors de la prise de vues car seul les différents développements numériques détermineront les résultats.
- Le centrage des photos m'est nécessaire pour plusieurs raisons : 1) lorsque l'on regarde quelque chose en vrai ou dans un rêve, le principal sujet est toujours au centre de notre champ de vision ; 2) Le centrage d'une vue large me permet de possibles changements de formats (natif 3/2, recherchés en fonction de ce que je veux faire : 1/1 , 4/3 voir 16/9 ou 2/3) ; 3) Le centrage me permet aussi d'explorer la 'suppression du cadre natif' de la photo afin de donner l'idée d'une 'parcelle d'espace'.
- J'ai besoin d'un très grand nombre de photos pour réaliser : les différents types de rendus (jusqu'à 40 en ce moment) car les photos doivent être toutes différentes ; certains montages animés nécessitent beaucoup d'images pour un rendu du mouvement (16 images par secondes minimum).
- Je n'utilise pas le trépied pour une raison éthique (ne pas me positionner comme professionnel) et pour une raison technique : la séquence de photo obtenues par mode rafale ou par clics rapides ne doit pas être 'stable' pour produire les effets désirés lors d'animations de type 'précinéma'.

Lors de la post-production :
- J'exclue les effets créatifs par principe car je ne souhaite pratiquer que des développements numériques qui, à mes yeux, est le passage obligé pour la réalisation de mes créations. Cela me conduit à n'utiliser que 'ce qu'a enregistré le capteur' : le fichier RAW. Par contre je pratique certains développements numériques plus 'créatifs' pour les types de rendus : 'rétro-futuristes', 'expérimentaux', 'argentiques' et 'thématiques'.
- Afin d'explorer l'idée de 'durée' et non seulement "d'instant", j'expérimente des photos 'vivantes' par différents procédés (mouvement magique, portraits animés, ...) ,en excluant les images cinémagraphes issues de vidéo. Je fais le choix que les photos animées soient obligatoirement dans un format d'image (Gif ou APNG) et non dans un format vidéo.
- Pour explorer des durées 'un plus longues', j'expérimente l'animation des séquences rapides de photos dans un format de fichier de type images aussi. C'est un montage de photos que j'appelle 'précinéma' en référence à des animations peintes ou dessinées du XIXé siècle qui tentaient de reconstruire le mouvement.

Projets

Je voudrais me diriger vers :
- la création d'images vivantes en utilisant différents procédés pour rendre l'idée de la 'durée' en photographie.
- la création d'images en 2.5D et 3D (non stéréoscopiques) à partir de prises de vues classiques en 2D afin d'approcher les notions d'espace et de mouvement.
- l'intégration de mes créations dans des mondes virtuels interactifs afin de reproduire les concepts du 'mouvement, de l'espace et du temps' tout à la fois. A l'instar des jeux video 'FPS', le visiteur se déplace dans un des 27 mondes virtuels 3D, que j'aurais choisi, avec la souris (mais il n'y a pas d'arme pour liquider qui que ce soit !) pour explorer une exposition virtuelle  de 24 à 80 de mes photos en fonction du monde sélectionné.
J'expérimente dès maintenant plusieurs procédés dont certains, j'espère me permettront de réaliser mes projets.

Maj 1.30 du 03/12/2021